10 clés pour bien faire l’amour

Posted par on Juin 26, 2018 dans Non classé

10 clés pour bien faire l’amour

Faire l’amour c’est normal ,c’est naturel
c’est sain,c’est bon pour la santé à tout âge
c’est de la douceur et de la conscience
c’est de la confiance dans l’ouverture à l’autre
c’est la rencontre du féminin et du masculin intérieur
c’est un apprivoisement l’un de l’autre
c’est un échange
c’est la mise à nue de qui l’on est vraiment

ce que cela n’est pas :
un choc violent des corps
un règlement de compte après une dispute
une relation de dominant à dominé
un devoir
ce n’est pas « sale » comme on vous l’a peut être dit et suggéré dans l’enfance
ce n’est pas une performance ni une prouesse

ce qu il est nécessaire de faire pour une relation amoureuse cohérente et nourrissante:

1/le RESPECT

se parler communiquer pour connaitre les limites et les failles (manque d’amour dans l’enfance deuil traumatisme )de chacun les respecter toujours
demander l’autorisation pour toucher le corps de l’autre

2/la DOUCEUR, encore de la douceur

si on est en colère ou que l’on a mal vécu quelque chose on utilise pas l’autre

comme un bouc émissaire ou une poubelle ou même un objet ,

on prend un coussin (ou un pucching-ball)et on tape dessus…

on va dans la forêt on crie aux arbres on saute

on danse on bouge son corps pour vider le trop plein d’émotions .

On pleure aussi pour vider le chagrin ,l’humiliation ,le rejet ,l’abandon éventuellement.
Si c’est plus profond et ancré en soi ,

on pense à entreprendre une thérapie


3/on se PRÉPARE

-on respire inspire par le nez en gonflant le ventre puis expire par la bouche en rentrant le ventre plusieurs fois et de plus en plus profondément
-on s’exerce en faisant des bascules de bassin
pour ouvrir le bassin afin de libérer toutes les toxines retenues au niveau des haines.
debout , assis puis couché
puis on se focalise sur le périnée (muscle pubbo- coccygien)situé entre le sexe et l’anus en le maintenant serré pendant 5 s au début puis 10 s plusieurs fois et de plus en plus longtemps ,lorsque l’on a l’habitude.
-on enlève tous les tabous de sa tête
éducation interdit religieux et transgénérationnel (des siècles de déni de la sexualité encombre nos mémoires)
En tant que parent, la suggestion c’est de ne jamais interdire à un enfant de se toucher mais lui suggérer de le faire quand il est seul en lui donnant la notion de l’intimité

se libérer de tous les fantasmes qui ne sont que des rêves et qui vous déconnectent de vos sensations et de votre capacité à être créatif dans l’instant présent!
oublier toutes les images cinématographiques inadéquates souvent brûtales voire violentes où les personnes se jettent les unes sur les autres avides! oui à vide!
-on se focalise sur son propre corps,on se lave on se parfume on se caresse on s’aime on entre dans un état méditatif

 

4/on organise le LIEU: des fleurs des bougies de la musique douce ,etc..

 

5/on prend du temps pour se « CONSACRER »

la qualité au lieu de la quantité et des périodes d’abstinence raisonnables pour faire renaitre l’intérêt de la pratique (déterminée en fonction de votre âge, de votre libido)
se donner rendez vous (quelque soit le nombre d’années où vous pratiquez déjà ensemble),même si vous co-habitez déjà

 

6/c’est la RENCONTRE de deux corps ,de deux âmes parfaites
on se salue ,on se regarde dans les yeux on écoute le cœur de l’autre ,on peut danser pour l’autre ,on peut se déshabiller devant l’autre dans un jeu sensuel
on se masse et se caresse : l’un après l’autre afin de mieux se centrer sur la phase de don et de réception des ressentis

 

7/c’est RENOUER avec son enfant intérieur vider sa tête de tous les savoirs ,les vécus retrouver l’innocence la pureté la joie de la découverte et du jeu créatif et de la parade de l’amour physique
état d’esprit :toujours comme si c’était la première fois que vous faisiez l’amour

 

8/RALENTIR le rythme pour explorer les sensations puis diversifier les rythmes

 

9/Être à l’écoute et accueillir les ÉMOTIONS les votre et celles du partenaires sans jugement avec bienveillance
cela peut être de la joie des rires mais aussi parfois des larmes

 

10/ Se PARLER à la fin de la pratique : partager son expérience ,son vécu du moment

et se prendre dans les bras avec tendresse

(même  et surtout  s’il s’agit d’une relation de type unique)